LE DESORDRE

LE DESORDRE

PRISONNIERES & PRISONNIERS POLITIQUES, LUTTES, GEORGES IBRAHIM ABDALLAH, جورج ابراهيم عبدالله


Georges Ibrahim Abdallah - Un lundi à Beyrouth

Publié par LE DESORDRE sur 19 Avril 2015, 18:32pm

Catégories : #GA - Articles-tracts

Georges Abdallah – Un lundi à Beyrouth

Ce lundi 20 avril 2015 Jean-Yves Le Drian le ministre français de la Défense sera à Beyrouth pour une première livraison d’armes françaises à l’armée libanaise dans le cadre d’un accord financé à hauteur de 3 milliards de dollars par le régime réactionnaire de l’Arabie Saoudite. Cet accord a été supervisé par Israël qui a émis « un droit de veto » sur certaines armes livrées par la France au Liban.

Ce lundi 20 avril 2015, Georges Ibrahim Abdallah, libanais de naissance, communiste, militant de la cause palestinienne, se réveillera pour plus de la onze mille centième fois en prison. Il vient de passer 31 ans d’enfermement dans les geôles de l’Etat français pour avoir résisté contre l’invasion du Liban et contre la colonisation de la Palestine. Et l’Etat français, en entente avec les Etats-Unis et les sionistes, veut de fait lui appliquer la prison à vie effective.

Il y a quarante ans le Liban basculait dans une guerre civile et « tout naturellement Georges Abdallah s’engageait dans la résistance face aux massacres de masse perpétrés par les bourgeois confessionnalistes de tout bord et leurs alliés israéliens et franco-américains ». Aujourd’hui Georges Abdallah reste, après des décennies, le dernier prisonnier de guerre de cette guerre civile.

Les époques s’entrechoquent.

Il y a trente et un ans, en 1984, Laurent Fabius était premier ministre de la France et Georges Abdallah était arrêté à Lyon pour des vrais/faux papiers algériens. Aujourd’hui Laurent Fabius est ministre des affaires étrangères d’un gouvernement socialiste et Georges Abdallah est toujours en prison victime du racisme d’Etat et de la répression des gouvernements successifs au service de la politique impérialiste de la France. Pour le parti socialiste et la ministre de la justice Christiane Taubira le parcours judiciaire de Georges Abdallah restera pour toujours une tache indélébile dans leurs histoires.

Georges Abdallah est maintenu en prison car il reste debout face à ses geôliers et il refuse de renier son combat. Comme le déclare Saïd Bouamama « Le refus de renier est politique. Parce qu’il sème les graines des révoltes futures ».

La libération de Georges Abdallah dépend de nos luttes ici et de la résistance au Liban et en Palestine.

Palestine vaincra, Liberté pour Abdallah.

Bagnolet – Le Désordre - 19 avril 2015

 

Livraison d’armes par la France au Liban : http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/04/16/liban-13902.html

Veto israélien : http://libnanews.com/liban-premiere-livraison-darmes-attendues-ce-lundi/

Georges Ibrahim Abdallah a grandi au Liban… http://ledesordre.over-blog.com/article-25143194.html

Saïd Bouamama : « Le refus de renier est politique »

Saïd Bouamama : « Intervention pour Georges Abdallah au meeting de Marseille -avril 2015 »

Gabi Mouesca : Tâche indélébile pour le PS.

Georges Ibrahim Abdallah - Un lundi à Beyrouth