LE DESORDRE

LE DESORDRE

PRISONNIERES & PRISONNIERS POLITIQUES, LUTTES, GEORGES IBRAHIM ABDALLAH, جورج ابراهيم عبدالله


Les sans-culottes sont là, liberté pour Abdallah !

Publié par LE DESORDRE sur 2 Juillet 2015, 13:00pm

Catégories : #GA - Mobilisation, #GA - Articles-tracts

Ce matin jeudi 2 juillet 2015, fidèle à une vieille tradition franco-américaine (remontant à 1917) un hommage au Marquis de La Fayette ennemi de la révolution de 1789 se tenait au cimetière privé de Picpus. Mais aujourd'hui les héritiers des "sans culottes" de Paris se sont invités à cette cérémonie. Les militants présents ont déployés une banderole de soutien à la libération de Georges Abdallah et ont scandé des slogans dénonçant l’impérialisme Français et Américain.

 

Texte du tract distribué à cette occasion

 

Les sans-culottes sont là, liberté pour Abdallah !

Chaque année début juillet à l’occasion de « l’Independence Day » des officiels états-uniens et français se réunissent dans un cimetière royaliste à Paris autour de la tombe de Marie Joseph Motier autrement dit Marquis de La Fayette. Ambassadeur US et officiers de l’armée française viennent honorer la mémoire d’un noble qui en son temps a été déclaré traître à la Nation par l’Assemblée nationale. Un des hommes les plus riches de France qui a fait tirer sur le peuple au Champ de Mars le 17 juillet 1791. Un contre révolutionnaire qui s’est livré en 1792 à l’alliance des armées monarchistes d’Europe qui se massaient aux frontières pour tenter de mettre fin à la révolution française et abattre la Commune insurrectionnelle de Paris.

Cette cérémonie symbolise ce que nous combattons : le colonialisme, l’impérialisme, le capitalisme et l’ordre réactionnaire.

Cette ambassade des Etats-Unis en France qui célèbre chaque année un tortionnaire du peuple est l’ambassade qui depuis plus de trente ans s’acharne contre un combattant arabe solidaire des luttes des peuples opprimés. Georges Ibrahim Abdallah est emprisonné en France depuis 1984 et depuis plus de 15 ans chacune de ses demandes de libération est bloquée sur intervention directe des Etats-Unis en accord avec les gouvernements français successifs. Georges Abdallah est un communiste libanais condamné pour avoir résisté à l’occupation de son pays et combattu pour la libération de la Palestine qui subit une colonisation de peuplement par les sionistes.

Les Etats-Unis d’Amérique sont justement issus d’une colonisation de peuplement qui a quasiment exterminé et totalement spolié les peuples indigènes d’Amérique. Toute colonisation de peuplement a sa longue liste de massacres, incarnation de la violence du colonisateur : Wounded Knee en 1890 avec le massacre d’Amérindiens Sioux-Lakota par l’armée fédérale des Etats-Unis, Sétif, Guelma et Kherrata en 1945 avec le massacre de milliers d’Algériennes et d’Algériens par les colons et soldats français, le massacre du village palestinien de Deir Yassin en 1948 par les colons sionistes et dernièrement encore les massacres perpétrés à Gaza en 2014 par l’armée sioniste contre le peuple de Palestine en lutte pour sa libération, nous rappellent cette violence à combattre.

La prétendue « révolution américaine » célébrée chaque 4 juillet n'a été qu’une révolte des classes dominantes locales pour se débarrasser du joug de la monarchie anglaise. Les Treize Colonies britanniques d'Amérique du Nord qui ont fait sécession du Royaume-Uni en 1776 ont continué à se développer sur un modèle capitaliste basé sur l’exploitation des esclaves, des peuples conquis et des migrants de la misère.

Ceux qui s’élèvent contre la barbarie du colonisateur et la violence du maître subissent une répression impitoyable. Mumia Abou-Jamal symbole de la lutte antiraciste, Léonard Peltier symbole de la lutte anticoloniale, Ahmad Saadat symbole de la lutte antisioniste et Georges Abdallah symbole de la lutte anti-impérialiste sont enfermés depuis des années dans les geôles des oppresseurs que ce soit aux USA, en Israël ou en France.

Nous sommes de leurs combats et ils sont de nos luttes, pour la révolution sociale qui reste à faire en Europe, aux Etats‑Unis et sur tous les continents.

Et aujourd’hui nous clamons haut et fort

Le Champ de Mars on n’oublie pas !

Wounded Knee, on n’oublie pas !

Sétif, Guelma, Kherrata, on n’oublie pas !

Gaza on n’oublie pas !

Troupes françaises, troupes états-uniennes, troupes sionistes hors du monde.

Liberté pour Mumia, Peltier, Saadat et Abdallah !

 

Paris, le 2 juillet 2015
Les sans-culottes internationalistes

Les sans-culottes sont là, liberté pour Abdallah !
Les sans-culottes sont là, liberté pour Abdallah !
Les sans-culottes sont là, liberté pour Abdallah !