LE DESORDRE

LE DESORDRE

PRISONNIERES & PRISONNIERS POLITIQUES, LUTTES, GEORGES IBRAHIM ABDALLAH, جورج ابراهيم عبدالله


Il y a dix ans : Joëlle Aubron

Publié par LE DESORDRE sur 1 Mars 2016, 05:00am

Catégories : #Action directe

Il y a dix ans : Joëlle Aubron

Le 1er mars 2006, Joëlle Aubron mourait d’un cancer. Cette combattante révolutionnaire, membre d’Action Directe avait été arrêtée le 21 février 1987 avec trois de ses camarades. Condamnés tous les quatre à la réclusion à perpétuité, ils avaient enduré de nombreuses années de placement à l’isolement total. Après 17 ans d’incarcération, en juin 2004, Joëlle Aubron avait pu arracher une suspension de peine en raison d'un cancer avec métastases au cerveau.

Sortie de prison, Joëlle a continué le combat militant, jusqu’au bout, et en priorité pour la libération de ses camarades toujours incarcérés à l’époque.

Le 16 décembre 2005, quelques semaines avant sa mort, elle participait à un meeting pour Georges Ibrahim Abdallah, communiste libanais incarcéré en France. Avec toute l’énergie qui lui ressemblait tant, elle a lu une déclaration de soutien signée « Les prisonniers d'action directe, Nathalie MENIGON, Georges ClPRIANl, J.Marc ROUILLAN, et Joëlle AUBRON (en suspension de peine) ».

En mémoire à Joëlle, ces quelques mots qu’elle nous a lus ce jour-là : « La solidarité est une arme. Elle le demeurera tant que son avancée et sa conscience révèlent le lien direct entre la libération des prisonniers et le développement du mouvement révolutionnaire. ».

A Joëlle, et aux mille coquelicots, bien rouges et noirs, qui chaque année fleurissent pour elle.

J^- Bagnolet – 1er Mars 2016 - Publié sur LeDesordre