LE DESORDRE

LE DESORDRE

PRISONNIERES & PRISONNIERS POLITIQUES, LUTTES, GEORGES IBRAHIM ABDALLAH, جورج ابراهيم عبدالله


[Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah 3/4] - Palestine vaincra, Liberté pour tous les prisonniers palestiniens !

Publié par LE DESORDRE sur 10 Septembre 2016, 06:27am

Catégories : #GA - Articles-tracts

Palestine vaincra, Liberté pour tous les prisonniers palestiniens !

Bilal Kayed membre du FPLPFront Populaire pour la Libération de la Palestine –a été arrêté et emprisonné en 2001 pour son implication dans la résistance palestinienne durant la seconde Intifada. Après avoir effectué plus de 14 ans de prison dans les geôles sionistes il devait être libéré mi-2016. Mais alors que sa famille attendait sa sortie de prison, il a été condamné à une peine d'emprisonnement de six mois sans inculpation ni jugement, renouvelable indéfiniment.

Bilal Kayed est entré en grève de la faim le 15 juin dernier pour refuser que son cas ne fasse jurisprudence et n'empêche la libération des dirigeants palestiniens enfermés même après qu'ils aient purgé leur peine. Il a affirmé alors que son combat n'était en aucun une cause individuelle, mais celle pour les 7 000 prisonniers palestiniens.

Après 71 jours de grève de la faim, il a remporté sa bataille contre les autorités israéliennes. Il devrait être libéré le 12 décembre 2016.

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine a déclaré que cette annonce était une victoire pour le camarade Bilal et ses camarades. Et qu’il s’agissait d’une défaite pour le geôlier sioniste, l’échec de sa tentative de soumettre le camarade Bilal à une détention infinie.

Début août, Georges Ibrahim Abdallah, combattant arabe pro-palestinien emprisonné en France depuis 1984, ainsi qu'une dizaine de détenus basques et arabes de la centrale de Lannemezan ont exprimé leur solidarité aux prisonniers politiques palestiniens et à Bilal Kayed par une grève des plateaux de trois jours. Rappelons que Georges Abdallah aurait dû être libéré début 2013 et que sur blocage du ministère de l’intérieur il est toujours incarcéré. Il est ainsi, de fait, en détention administrative, renouvelable indéfiniment !

Voici les mots de Georges Abdallah envoyés à l’occasion d’une manifestation de solidarité à Beyrouth en août 2016 : « ces prisonniers dont il est question, ce sont les prisonniers de la “Révolution Palestinienne”, ce sont les “Fedayin (francs-tireurs)” du peuple palestinien qui, en dépit des décennies de captivité, ne se sont jamais soumis et n’ont jamais capitulé. Les voici aujourd’hui encore qui livrent bataille contre la détention dite administrative, dans des conditions particulièrement difficiles, n’ayant pour armes que leurs corps, leur inébranlable volonté et l’attachement indéfectible à la justesse de la cause de leur peuple, le peuple palestinien.

Si l’on peut s’attendre à ce que les masses populaires, à travers diverses initiatives, leur témoignent toute leur sympathie et leur solidarité, il est tout à fait normal que l’on s’attende à ce que les avant‑gardes de la lutte palestinienne à travers les diverses organisations combattantes révolutionnaires, s’acquittent de leur devoir et assument les tâches qui leur incombent, mettant à l’ordre du jour comme tâche primordiale la libération de nos valeureux camarades. »

Durant la grève de la faim de Bilal, une forte solidarité populaire s’est exprimée de Gaza à Chatila, de Paris à Beyrouth, de Tunis à Berlin, en associant dans un même combat les noms de Bilal Kayed, d’Ahmad Saadat (leader du FPLP, emprisonné par les occupants sionistes) et de Georges Abdallah.

Continuons la mobilisation,

pour Georges Abdallah enfermé en France depuis 32 ans,

pour les 7 000 prisonnières et prisonniers palestiniens enfermés dans les geôles sionistes,

pour la résistance palestinienne,

la Victoire ou la Victoire !

 [Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah 3/4] - Palestine vaincra, Liberté pour tous les prisonniers palestiniens !