LE DESORDRE

LE DESORDRE

PRISONNIERES & PRISONNIERS POLITIQUES, LUTTES, GEORGES IBRAHIM ABDALLAH, جورج ابراهيم عبدالله


Georges Abdallah - Vive la résistance des prisonnier"e"s révolutionnaires en Turquie !

Publié par LE DESORDRE sur 4 Juillet 2001, 08:00am

Catégories : #Georges Abdallah, #GA - Déclaration

Camarades

En continuité du mouvement de solidarité avec la lutte des prisonnier"e"s révolutionnaires en Turquie je serai en grève de la faim du 9 au 15 juillet.
Tout naturellement cette démarche s'inscrit dans le cadre de notre plate-forme du 19 juin 1999. Depuis notre précédente grève de solidarité il y a déjà plus de six mois, la mobilisation en France ne semble pas vraiment progresser ; de toute évidence la situation n'est pas très différente dans les autres pays. Un grand effort reste à faire pour convaincre et mobiliser les forces vives en faveur de la lutte de nos camarades. Certes, un certain nombre de camarades prisonniers ont participé ici et là à des grèves de la faim tournantes ; en Espagne, sur l'initiative des camarades du PCE(r) et des GRAPO plusieurs dizaines de prisonnier"e"s ont participé à ce mouvement qui s'est poursuivi en France à la centrale de Lannemezan où des camarades basques et un certain nombre de prisonniers sociaux antagonistes ont fait la relève ainsi qu'à Arles et Bapaume où les camarades d'Action Directe et des camarades basques portaient le mouvement en avant ; il en fut de même dans quelques prisons en Allemagne et en Grèce. Il n'empêche que la solidarité doit se développer principalement au-delà des prisons, dans la rue et au niveau des formations politiques de gauche. Justement c'est à ce niveau où l'on voit la faiblesse de la mobilisation. Bien entendu, il y eut des initiatives ici et là, des manifs et quelques sit-in et rassemblements en France et certainement ailleurs aussi en Europe. Il y a eu quelques avancées tout particulièrement concernant la commission pour un Secours Rouge International. Ceci étant, le bilan reste dans l'ensemble très modeste (mais cela n'est pas l'objet de cette déclaration, d'autres camarades s'en chargeront certainement). Je tiens à souligner seulement que nos camarades ont toujours assumés leurs responsabilités internationales ; ils ont été de toutes les batailles anti-impérialistes dans la région moyen orientale / méditerranéenne. Face aux forces impérialistes et à côté des forces vives libanaises ils ont exprimés leur solidarité ; face à la soldatesque sioniste et à côté des forces vives palestiniennes ils ont exprimés leur solidarité ; face aux assassins de l'OTAN et à côté du peuple irakien ils ont assumés la solidarité. Nos camarades sont en droit d'attendre particulièrement des forces vives de la gauche libanaise et palestiniennes, une solidarité qui va au-delà du geste symbolique d'un prisonnier ici ou là. Nos camarades sont en droit d'attendre aussi une plus grande mobilisation en Europe et une solidarité autrement plus ferme et plus radicale.
Nos camarades MARTYRS VIVANTS continuent la résistance avec l'abnégation qui leur est propre. Ils résistent en dépit d'uns souffrance insupportable humainement et de pertes de vies inestimables. A ce jour mercredi 4 juillet, les corps de 27 des nôtres sont déjà sous terre ; ils rejoignent ainsi les 28 autres assassiné"e"s lors du massacre du 19_22 décembre 2000.
En prenant le relais des camarades qui ont assurés la relève du camarade Pierre Carette des CELLULES COMMUNISTES COMBATTANTES le 3 juin, j'accompagne pour cette semaine de l'ABC Dijon et du comité de Lutte Contre la Barbarie et l'Arbitraire dans leur initiative commune de faire du 14 juillet une journée de colère et de mobilisation en faveur de la lutte de nos camarades en Turquie. Je salue toutes les initiatives de solidarité qui portent dans la rue les justes revendications de nos MARTYRS VIVANTS et qui dénoncent l'ignoble complicité objective des sociaux démocrates européens ; ils collaborent sans état d'âme avec le régime fasciste turc. Je m'adresse tout particulièrement aux camarades anti-impérialistes au Liban pour signaler que nous n'avons pas le droit de nous taire quand les nôtres mènent une aussi dure bataille. A tous les démocrates faut-il rappeler que ces prisonniers révolutionnaires sont et ont toujours été à la pointe de tous les combats pour la démocratie en Turquie !!!
Les revendications de ces camarades MARTYRS VIVANTS sont les nôtres :
Suppression des prisons de type F.
Abolition des lois "antiterroristes" et dissolution de la Cour de sûreté de l'Etat.
Condamnation des responsables des massacres dans les prisons.
LA SOLIDARITE EST UNE ARME N'HESITONS PAS A L'UTILISER !
A BAS LE FASCISME DE l'ETAT TURC !
VIVE LA RESISTANCE DES PRISONNIERS"E"S REVOLUTIONNAIRES EN TURQUIE !
NOUS VAINCRONS !
Georges ABDALLAH, prisonnier des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises.
M.C. de Moulins-Yzeure, le 4 juillet 2001